Drapo économise plusieurs milliers d’euros par mois

Découvrez pourquoi Drapo, l'entreprise qui propose des solutions de financement pour la rénovation énergétique, a choisi Memo Bank.

« Memo Bank nous fait économiser de l’argent, et nous donne de la visibilité et de la tranquillité sur notre activité. »

Découvrez le témoignage de Julian Aroun, le cofondateur de Drapo.

À propos de Drapo

Année de création : 2015

Secteur : environnement et énergies renouvelables

Siège social : Saint-Ouen (93)

Taille de l’entreprise : 51 à 99 employés

Drapo facilite le financement de la transition énergétique

Afin de réduire la consommation énergétique des bâtiments (l’une des principales sources d’émissions de gaz à effet de serre), l’État français a mis en place des dispositifs de primes qui aident les particuliers et les entreprises à financer des travaux de rénovation énergétique — comme l’installation de systèmes de chauffage plus performants.

Drapo est une start-up qui fluidifie la diffusion des primes pour la rénovation énergétique auprès des particuliers et des entreprises. Elle permet aux sociétés qui réalisent les travaux de rénovation, de déduire automatiquement de leurs devis les incitations financières auxquelles auront droit leurs clients (c’est-à-dire les particuliers et les entreprises qui décident de rénover un bâtiment). Ces clients paient uniquement le reste à charge.

Créée en 2015 par Julian Aroun et Basile Denis, Drapo est en croissance : l’entreprise a doublé son chiffre d’affaires entre septembre 2020 et septembre 2021. Depuis 2020, elle est passée de dix salariés à une soixantaine, et cherche aujourd’hui à recruter une cinquantaine de personnes supplémentaires.

Julian Aroun, co-fondateur de Drapo
Julian Aroun, co-fondateur de Drapo

Drapo cherchait à réduire le montant de ses commissions de mouvement

Drapo collecte les primes auxquelles les clients finaux sont éligibles (pour les particuliers par exemple, le montant de la prime varie en fonction de leur niveau de revenu et de leur lieu d’habitation), et reverse ces primes, par virement bancaire, aux artisans qui réalisent les travaux. Drapo travaille aujourd’hui avec plus de 2 700 artisans partenaires : ce sont donc plusieurs millions d’euros qui sortent chaque mois des comptes bancaires de l’entreprise.

Or, les banques traditionnelles facturent à leurs clients des frais à chaque fois que de l’argent quitte leurs comptes courants, que ce soit sous la forme d’un virement, ou d’un prélèvement. Toutes les banques prennent un pourcentage sur chaque virement sortant (0,20 % par exemple), et la plupart d’entre elles prennent aussi un montant fixe au passage (0,40 € par virement sortant par exemple). Pour les entreprises comme Drapo, qui traitent un grand volume de flux, ces frais prélevés par les banques sont une charge — qui s'élevait pour Drapo à plusieurs dizaines de milliers d’euros par an.

La facturation des commissions de mouvement n’est pas qu’une charge financière. C’est aussi une charge mentale pour le dirigeant, qui ne peut jamais prévoir ce que lui facturera sa banque en fin de mois. Julian Aroun, le CEO de Drapo, souhaitait que les flux de son entreprise soient domiciliés dans une banque dont le modèle de tarification n'inclut pas de commissions de mouvement. Mais comment échapper à ce modèle adopté par l’ensemble des banques traditionnelles ?

Le modèle de tarification de Memo Bank élimine les commissions de mouvement

En 2021, Julian Aroun a découvert Memo Bank, dont le modèle de tarification a parfaitement répondu aux besoins de Drapo. Le dirigeant a apprécié la lisibilité des tarifs de Memo Bank : trois formules d’abonnements, avec différents types de prestation. Dans les deux premières formules, le client de Memo Bank peut effectuer sans frais un nombre donné de virements, quel que soit le montant des virements. Au-delà de ce nombre de virements inclus, un frais fixe est facturé à chaque virement — il n’y a pas de frais variables. Dans l’abonnement « Illimité » qu’a choisi Drapo, le client peut effectuer sans frais un nombre illimité de virements. Cette tarification par abonnement permet à Drapo de réaliser des économies importantes. Elle offre aussi à Julian Aroun de la tranquillité : il a enfin de la visibilité sur les frais bancaires que paiera Drapo. Il n’y a pas de mauvaise surprise : Memo Bank ne fait pas payer à la start-up sa croissance.

Grâce à Memo Bank, Drapo économise de l’argent, et aussi du temps. La gestion du compte bancaire en ligne est très intuitive, et de nombreuses fonctionnalités ont été développées pour simplifier la vie des utilisateurs.

La façon dont sont gérés les virements plait particulièrement à Julian Aroun. Grâce à l’authentification à deux facteurs, l’ajout de nouveaux bénéficiaires de virement est immédiat : le dirigeant ajoute le bénéficiaire sur le site de la banque, et confirme l’opération sur son application mobile — et c’est tout. Il n’a pas besoin d’attendre 48 heures que sa banque valide l’IBAN du nouveau bénéficiaire. Memo Bank lui permet aussi d’effectuer des milliers de virements en quelques secondes, sans risque d’erreur, grâce à l’envoi de virements groupés. Le CEO doit simplement importer un fichier CSV qui contient les ordres de virement sur la plateforme, et Memo Bank s’occupe du reste. Si le fichier comporte des nouveaux bénéficiaires, ceux-ci sont automatiquement ajoutés.

Autre fonctionnalité proposée par Memo Bank, et devenue fondamentale pour Drapo : la création de comptes courants secondaires (jusqu’à 20),qui permet à la start-up de catégoriser ses flux dans des sous-comptes, libellés par nature de flux. Cette fonctionnalité permet à Julian Aroun de suivre plus facilement les flux de trésorerie de l’entreprise, et simplifie la comptabilité.

Enfin, Julian Aroun apprécie fortement que la relation bancaire chez Memo Bank soit « humaine ». Drapo est accompagné par un chargé d’affaires attitré, Maxime, qui prend le temps de comprendre les enjeux et les problèmes de l’entreprise. Julian peut joindre Maxime très facilement, par téléphone ou par message.

« Memo Bank a su allier un côté tech, avec un site très intuitif, et un côté humain, avec l’accompagnement d’un chargé d’affaires dédié. »

Julian Aroun, cofondateur de Drapo.

45 000 € de commissions de mouvement économisés en 2021

Le choix de Memo Bank a des conséquences très concrètes pour Drapo. La start-up estime qu’en 2021, elle aura économisé entre 20 000 € et 45 000 € de frais bancaires liés aux commissions de mouvements en migrant l’intégralité de ses flux chez Memo Bank. Le temps économisé par Julian Aroun dans la gestion de ses comptes bancaires se chiffre lui en plusieurs heures par mois.

Pleinement satisfait de l’accompagnement fourni par Memo Bank, Julian Aroun se voit continuer la relation avec la nouvelle banque sur le long terme.

Pour aller plus loin

aSpark

Comment aSpark gagne une demi-journée par mois grâce à Memo Bank

Témoignage client, 24 septembre 2021

Smart Tribune

Smart Tribune réduit de 20 % le temps consacré à sa comptabilité avec Memo Bank

Témoignage client, 15 septembre 2021

Vertical Square

Vertical Square mise sur les opérations de LBO pour grandir vite

Témoignage client, 11 mai 2021