Comment Serveast paye ses fournisseurs deux fois plus vite

Découvrez pourquoi le revendeur informatique Serveast a choisi Memo Bank.

Patrick Girard, sa fille Virginie Girard, et un Macintosh SE/30.
Patrick Girard, sa fille Virginie Girard, et un Macintosh SE/30.

Patrick Girard vendait déjà du matériel informatique quand les premiers Macintosh sont arrivés sur le marché. Il travaille aujourd’hui avec sa fille, Virginie.

À propos de Serveast

Année de création : 1986

Secteur d’activité : Revendeur de matériel informatique

Activités : Serveast est une entreprise indépendante spécialisée dans le négoce de produits informatiques. L’entreprise offre souplesse et réactivité à sa clientèle de grands comptes pour sourcer des produits informatiques et non informatiques de toutes marques.

Site web : https://www.serveast.fr/

Chiffre d’affaires 2020 : 8 millions d’euros pour Serveast et 12 millions d’euros avec la société sœur Pluritek — soit une croissance de 25% par rapport à 2019.

Effectif total : 15

Nombre de partenaires bancaires : Trois dont Memo Bank.

Les atouts Memo Bank :

  • La réactivité et la disponibilité du chargé d’affaires ;
  • La rapidité d’exécution des virements ;
  • Le contrôle des opérations ;
  • L’annulation d’un virement dans la demi-journée ;
  • L’ajout d’une troisième banque indépendante.

La réactivité et le service client au cœur des préoccupations du revendeur informatique

Serveast a une activité de revendeur informatique et fournit des équipements d’infrastructure, de bureautique, câblerie, logiciel, etc. à une clientèle fidèle composée de grands comptes et d’entreprises intermédiaires comme Arianespace, Airbus Defence and Space, Frans Bonhomme ou Vivendi. La force de Serveast est sa capacité à sourcer du matériel de toutes sortes — que ce dernier soit rare ou localisé à l’autre bout du monde — et de l’expédier en un temps record. 

Malgré la pandémie, le chiffre d’affaires de la PME est en forte croissance. La généralisation du télétravail, provoquée par la crise sanitaire, a fait bondir la demande de matériel informatique, car les entreprises n’étaient pas toutes équipées de webcams ou d’ordinateurs portables. Mais ce n’est pas la principale explication. Les clients de Serveast apprécient la réactivité de l’équipe et sa capacité à proposer des réponses sur mesure même lorsque la demande concerne des produits obsolètes ou rares. Offrir un service rapide et efficace à ses clients implique de s’entourer de partenaires eux-mêmes fiables et réactifs. Les partenaires bancaires n’échappent pas à la règle. 

Un partenaire bancaire sur qui compter

Être revendeur, c’est acheter pour revendre. Cela peut paraître anodin mais Serveast a besoin de banques efficaces pour payer ses fournisseurs et servir ses clients sans perdre de temps. Si les obligations contractuelles ne sont pas respectées et les délais de livraison du matériel rallongés, c’est sa réputation qui peut en pâtir. Le revendeur a connu quelques incidents avec sa banque principale : des transactions étaient en attente de validation par la banque pendant plusieurs semaines, il est arrivé aussi que la carte bancaire soit bloquée toute une semaine, or de nombreux paiements en ligne sont effectués quotidiennement. Le conseiller était injoignable et l’équipe n’avait aucune visibilité sur la situation. Pour Virginie Girard « une PME a vraiment besoin d’une banque qui parle à ses clients, de pouvoir compter sur son chargé d’affaires à tout moment, d’avoir sa ligne directe et d’accéder à des conseils de qualité  ».

Patrick Girard, fondateur et dirigeant de Serveast

« Nous avons besoin de banques efficaces pour payer nos fournisseurs et servir nos clients sans perdre de temps. »

Le choix d’un nouveau partenaire bancaire indépendant et réactif

Comme beaucoup de PME, Serveast a plusieurs partenaires bancaires et capitalise sur les atouts de chacun. L’entreprise effectue la plupart des encaissements clients auprès de sa banque principale — notamment les encaissements à l’étranger — et travaille avec un autre partenaire bancaire pour son service de e-carte bleue. Aujourd’hui, le revendeur utilise principalement Memo Bank pour le paiement de ses fournisseurs. Le choix a principalement été guidé par la réputation de son équipe dirigeante et notamment pour l’irréprochabilité de son service client. Dès la mise en relation, l’entreprise s’est vue affectée un chargé d’affaires attitré, qui est très réactif et toujours disponible. Par exemple, en cas de doute sur un paiement, le titulaire du compte reçoit un message sur son téléphone pour confirmer qu’il est bien à l’origine d’une transaction. C’est un mode de communication efficace et cela rassure d’un point de vue sécurité. Par ailleurs, les deux banques historiques de Serveast ont entériné le rapprochement de leurs réseaux bancaires. Patrick Girard reconnaît qu’avoir une banque indépendante comme Memo Bank est un atout non négligeable.

Virginie Girard, Serveast

« Une PME a vraiment besoin d’une banque qui parle à ses clients, de pouvoir compter sur son chargé d’affaires à tout moment, d’avoir sa ligne directe et d’accéder à des conseils de qualité. »

Une interface bancaire facile à prendre en main

Aujourd’hui, Serveast compte trois utilisateurs : Patrick et Virginie Girard ainsi que le comptable, François Kayvatthana. L’équipe reconnaît avoir pris en main l’interface de gestion du compte très facilement. Le gros plus, c’est la rapidité de saisie et d’exécution des virements bancaires. Exemple anecdotique mais révélateur : avec leur banque principale, lorsque le plafond maximum de paiement est dépassé avec un fournisseur, il fallait supprimer le RIB du fournisseur pour le re-créer ensuite afin de contourner la limitation. L’opération prenait 5 minutes à chaque fois. Avec Memo Bank, l’ajout de bénéficiaires se fait en trois clics, les transactions sont rapides et il est même possible d’annuler un virement si celui-ci n’est pas encore parti. L’équipe attend avec impatience le développement des futurs produits.