Memo Bank interface

Memo Open

Memo Bank est la nouvelle banque indépendante pour les PME. Vous lisez Memo Open, la rubrique dans laquelle nous expliquons comment Memo Bank conçoit et construit Memo Bank au quotidien.

Écrit par Brice Boulesteix

Publié le

9 astuces pour tirer le meilleur de macOS

En tant que banque, nous employons des banquiers. Comme Memo Bank n’existait pas au moment où nos banquiers ont commencé à travailler, la plupart d’entre eux sont passés par des banques traditionnelles avant de nous rejoindre. Nous ne sommes pas leur premier employeur. Lorsqu’ils arrivent chez nous, les banquiers que nous recrutons apportent donc avec eux les habitudes qu’ils ont développées dans les grandes banques françaises. L’une de ces habitudes consiste à travailler sur un PC. Dans les banques traditionnelles, les employés utilisent des ordinateurs équipés de Windows. C’est ainsi. Pourquoi Windows ? Parce que le système d’exploitation de Microsoft est probablement le meilleur environnement pour faire tourner Excel, l’application la plus populaire dans le monde bancaire.

Comme nous n’avons pas fondé Memo Bank pour être une réplique en plus petit des banques traditionnelles, nous avons choisi d’équiper nos employés de MacBook — tous nos employés, y compris nos chargés d’affaires. Quand un banquier rejoint notre équipe, c’est un ordinateur en aluminium (avec une pomme dessus) qui l’attend sur son bureau, pas un PC. En nous rejoignant, nos banquiers changent donc non seulement de banque, mais ils changent aussi de système d’exploitation. Ils passent de Windows à macOS, le système d’exploitation d’Apple. Pour aider nos chargés d’affaires à se familiariser rapidement avec leur nouvel environnement de travail, voici les conseils que nous leur donnons. Ces conseils s’adressent à toutes les personnes qui découvrent macOS. Ils ne nécessitent pas la moindre ligne de code et sont très faciles à mémoriser.

Astuces pour aller plus vite sur macOS

Au lieu d’assommer nos banquiers avec des listes de raccourcis claviers à apprendre, nous commençons par leur montrer comment naviguer rapidement sur leur MacBook.

1. Passer de la vue « icônes » à la vue « colonnes »

Sur macOS, l’explorateur de documents s’appelle le Finder. Pour naviguer plus rapidement dans vos dossiers, nous vous conseillons d’afficher vos documents sous forme de colonnes, et non pas sous forme d’icônes — comme macOS le propose par défaut (voir ci-dessous).

Par défaut, le Finder affiche vos documents sous la forme d’icônes.
Par défaut, le Finder affiche vos documents sous la forme d’icônes.
Pour passer de la vue « icônes » à la vue « colonnes », cliquez sur le pictogramme en forme de colonnes qui se trouve en haut de votre fenêtre (quand vous êtes dans le Finder).
Un seul clic est nécessaire pour basculer vers la vue « colonne ».
Un seul clic est nécessaire pour basculer vers la vue « colonne ».
Pourquoi afficher vos documents sous forme de colonnes ? Pour une question de densité. Contrairement à la « vue icônes », la « vue colonnes » vous permet de conserver sous les yeux les dossiers par lesquels vous êtes passés pour arriver jusqu’à un document donné. Voyez ça comme un fil d’Ariane qui vous indique en permanence où vous vous situez dans votre arborescence de fichiers. Avec l’affichage en colonnes, vous savez où vous êtes et vous voyez d’où vous venez. Impossible de vous perdre dans vos dossiers.
Vous allez perdre l’habitude de vous perdre dans vos dossiers.
Vous allez perdre l’habitude de vous perdre dans vos dossiers.
Une fois vos documents affichés sous la forme de colonnes, si les noms de vos documents excèdent la largeur par défaut de l’une de vos colonnes, vous pouvez facilement élargir certaines colonnes pour les adapter aux documents qu’elles contiennent. Pour ce faire, cliquez sur la colonne que vous souhaitez élargir et faites glisser sa bordure droite vers la droite de votre écran.
Enfin un point commun avec Excel : vous pouvez élargir les colonnes du Finder.
Enfin un point commun avec Excel : vous pouvez élargir les colonnes du Finder.

2. Augmenter la réactivité du clavier

Sur macOS comme sur Windows, la vie est lente loin du clavier. Si vous aviez l’habitude de naviguer principalement au clavier sur Windows, vous allez pouvoir en faire de même sur macOS. Et si vous pensiez aller vite en jonglant avec votre clavier et votre souris, vous allez vite vous rendre compte que tout va plus vite quand vous laissez vos mains sur le clavier de votre MacBook — surtout si vous augmentez la réactivité de ce dernier.

Pour augmenter la vitesse de réponse de votre clavier de MacBook, naviguez jusqu’au menu Pomme  > Préférences système, puis cliquez sur Clavier. Poussez le curseur Répétition de touches au maximum vers la droite (vers Rapide) et faites-en de même pour le curseur Pause avant répétition (vers Courte).

Voyez ça comme de la nitroglycérine, mais pour votre clavier.
Voyez ça comme de la nitroglycérine, mais pour votre clavier.

Quel intérêt ? En augmentant la réactivité de votre clavier, vous irez par exemple plus vite quand vous devrez supprimer un mot tout entier dans un texte. Comme une pression sur la touche Suppr ne supprime qu’un caractère à la fois, plus vite votre MacBook « comprendra » qu’une pression longue sur la touche Suppr signifie que vous souhaitez effacer plusieurs caractères, et plus vite le mot en question sera supprimé.

Astuces Safari

Safari est le navigateur web installé par défaut sur votre MacBook. Si vous décidez de faire de Safari votre navigateur par défaut, voici deux astuces simples pour naviguer de façon plus sûre avec Safari.

3. Afficher l’adresse complète des sites web

Par défaut, la barre de recherche de Safari n’affiche que le nom de domaine du site sur lequel vous vous trouvez (par exemple memo.bank). Quand vous êtes sur la page d’accueil d’un site, l’adresse (URL) que vous voyez dans la barre de recherche de Safari correspond bien à l’adresse de la page sur laquelle vous vous trouvez. Jusqu’ici tout va bien. Mais avec ce réglage par défaut, l’URL que vous voyez dans la barre de recherche de Safari ne change pas durant votre visite sur un site donné, et ce, même si vous naviguez sur d’autres pages que la page d’accueil du site en question (par exemple memo.bank/fonctionnalites/iban-virtuels).

Pour que la barre de recherche de Safari affiche toujours l’URL exacte de la page sur laquelle vous vous trouvez, naviguez jusqu’au menu Safari > Préférences > Avancées, puis cochez la case : Afficher l’adresse complète du site web.

Ne vous contentez pas d’un nom de domaine, exigez une URL exacte.
Ne vous contentez pas d’un nom de domaine, exigez une URL exacte.

De cette manière, vous saurez toujours exactement où vous vous trouvez et vous ne prendrez jamais une page web pour une autre.

4. Afficher la destination des liens que vous survolez

Avant de cliquer sur un lien, vous avez peut-être envie d’avoir un aperçu de l’URL vers laquelle le lien en question pointe. Avec Safari, c’est possible, mais pas par défaut. Pour afficher la destination des liens que vous survolez avec votre souris, vous devez afficher la « barre d’état » de Safari.

Pour afficher la barre d’état dans Safari, cliquez sur le menu Présentation de Safari, puis sur Afficher la barre d’état. Une fois la barre d’état activée, la destination des liens que vous survolez s’affichera dans le coin inférieur gauche de votre fenêtre Safari.

À vous les grands bains dans les larmes des amateurs de RickRoll.
À vous les grands bains dans les larmes des amateurs de RickRoll.

Finies les redirections surprises vers des pages dont le lien était trompeur. Avec l’affichage des pages de destination, vous savez où vous mettez les pieds, avant d’y mettre les pieds.

Astuces Mail

Mail est le client e-mail par défaut de macOS. Que vous ayez une adresse Gmail, Outlook, iCloud, Yahoo, Wanadoo, ou autre, vous pouvez utiliser Mail pour consulter votre boîte de réception. Si vous découvrez Mail en même temps que macOS, voici deux astuces pour sécuriser votre utilisation de Mail.

5. Bloquer les images contenues dans les e-mails que vous recevez

La plupart des e-mails que vous recevez contiennent des images. Si certaines images sont visibles, comme les photos et les illustrations, d’autres sont invisibles, comme les pixels que les outils d’envoi d’e-mails ajoutent parfois au corps des messages dans le but de savoir si vous ouvrez les e-mails que vous recevez.

Comment fonctionnent les pixels de suivi ? C’est simple, à chaque fois que vous ouvrez un e-mail, les images contenues dans le message sont chargées depuis le serveur ayant servi à l’envoi de l’e-mail. Si l’expéditeur détecte que vous avez chargé les images de son e-mail, il peut facilement en déduire que vous avez ouvert son e-mail. Les pixels de suivi jouent alors le rôle d’accusé de lecture. L’ennui, c’est que l’application Mail charge par défaut toutes les images de tous les e-mails que vous ouvrez.

Pour préserver la confidentialité de vos lectures, vous pouvez désactiver le chargement par défaut des images contenues dans les e-mails que vous consultez. Voici comment faire : naviguez jusqu’au menu Mail > Préférences > Présentation, puis décochez la case Charger le contenu distant des messages.

Laissez les pixels de suivi aux portes de votre boîte de réception.
Laissez les pixels de suivi aux portes de votre boîte de réception.

Comme toutes les images seront alors bloquées, y compris les images « utiles », vos e-mails vont peut-être vous sembler un peu vides. Rassurez-vous, ce n’est pas du « tout ou rien ». De votre côté, vous pouvez choisir de charger, au cas par cas, les images contenues dans les e-mails que vous recevez. Pour ce faire, cliquez sur le bouton Charger le contenu distant qui se trouve en haut à droite de l’e-mail que vous avez sous les yeux.

6. Afficher l’adresse e-mail complète de vos correspondants

Par défaut, Mail n’affiche que le nom de vos correspondants (comme Memo Bank), en lieu et place de leur adresse e-mail complète (comme [email protected]). Dans la plupart des cas, ce réglage est plutôt bienvenu, car il évite les répétitions à l’écran, par exemple quand votre destinataire utilise une adresse e-mail qui reprend son prénom et son nom. Apple parle d’adresses « intelligentes » pour désigner cette fonctionnalité qui remplace les adresses e-mails par des noms plus communs.

Hélas, dans certains cas, le fait que l’adresse e-mail de votre correspondant soit cachée peut vous jouer des tours. Certains fraudeurs sont en effet suffisamment malins pour utiliser un nom d’expédition (Amazon France par exemple) qui n’a rien à voir avec leur adresse d’expédition ([email protected] par exemple). Si vous ne prêtez pas attention à l’adresse d’expédition des e-mails que vous recevez, vous pouvez alors tomber dans le panneau — car ce n’est probablement pas Amazon qui vous écrit sur ce coup.

Pour éviter de tomber dans le piège des faussaires, vous pouvez demander à Mail d’afficher systématiquement l’adresse e-mail de votre correspondant. Pour cela, naviguez jusqu’au menu Mail > Préférences > Présentation, puis décochez la case Utiliser des adresses intelligentes.

Une adresse complète vaut parfois mieux qu’une adresse « intelligente » incomplète.
Une adresse complète vaut parfois mieux qu’une adresse « intelligente » incomplète.

Finis les e-mails envoyés par des correspondants qui semblent familiers mais qui sont en fait des pièges conçus par des fraudeurs.

Raccourcis claviers simples et efficaces

Pour finir, voici trois raccourcis claviers faciles à mémoriser, qui vous serviront tous les jours, et grâce auxquels vous allez gagner beaucoup de temps au quotidien. Souvenez-vous : tout devient plus rapide quand vous laissez vos mains sur votre clavier.

7. Passer d’une application à une autre avec ⌘ + ⇥

Si vous ne devez retenir qu’un raccourci clavier propre à macOS, retenez ⌘ + ⇥ (Command + Tab). Command + Tab permet de passer d’une application active (ouverte) à une autre, sans aucun clic.

Comment ça marche ? Quand vous souhaitez passer d’une application à une autre, maintenez la touche Command enfoncée et pressez la touche Tab autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que logo de l‘application vers laquelle vous souhaitez basculer passe en surbrillance. Relâchez ensuite la touche Commande pour basculer sur l’application qui vous intéresse. Et le tour est joué.

Probablement l’un des raccourcis clavier les plus utiles sur macOS.
Probablement l’un des raccourcis clavier les plus utiles sur macOS.

8. Rouvrir un onglet fermé dans Safari avec ⌘ + ⇧ + T

Quel que soit le navigateur que vous choisissez d’utiliser, vous allez sans doute fermer des onglets par erreur. C’est la vie. Si vous optez pour Safari, le raccourci clavier ⌘ + ⇧ + T (Commande + Shift + T) vous aidera alors à récupérer les onglets fermés par inadvertance.

Comment ça marche ? C’est simple. À chaque fois que vous fermez un onglet, vous pouvez l’ouvrir de nouveau avec Commande + Shift + T. La bonne nouvelle, c’est que si vous avez fermé plusieurs onglets par erreur, vous pouvez les ouvrir à nouveau en faisant Commande + Shift + T plusieurs fois de suite. Ne laissez plus aucun onglet à quai.

9. Fermer l’application active avec ⌘ + Q

Sur macOS, le fait de cliquer sur la petite croix rouge qui se trouve en haut à gauche d’une application… ne ferme pas l’application en question. Nous ne l’avons pas voulu ainsi mais c’est ainsi. Nous n’y sommes pour rien.

À la place, un clic sur la croix rouge ne fait que fermer la fenêtre active d’une application, sans la débrancher pour autant. Si vous venez de Windows, vous allez sans doute cliquer sur la fameuse croix rouge en pensant fermer votre application, avant de vous rendre compte qu’elle tourne encore, en arrière-plan, c’est-à-dire sans être liée à une fenêtre en particulier.

Comment fermer une application pour de bon sur macOS ? En faisant ⌘ + Q (Command + Q), tout simplement. Si vous souhaitez quitter l’application qui se trouve à l’écran, l’application active, celle dont le nom s’affiche en haut à gauche de votre écran, un simple Command + Q suffit à la mettre au repos pour de bon.

Nous espérons que ces astuces vous seront aussi utiles qu’elles le sont à nos banquiers et nous vous souhaitons une bonne transition de Windows à macOS.

Recommandé pour vous

Memo Open

Comment Memo Bank pratique le management

Nos conseils pour faire du management un outil au service des employés.

Lire l’article
Memo Bank interface

Memo Open

9 astuces pour tirer le meilleur de macOS

Les conseils que nous donnons à nos banquiers quand ils passent de Windows à macOS.

Lire l’article

Recevez nos nouveaux articles

Chargement…

Compte courant

Zéro commission de mouvement
À partir de 49 €/mois

En savoir plus

Financement

Crédit moyen et long terme
Réponse sous 7 jours

En savoir plus